Le BESSA III 667 de Voigtlander (Fujifilm GF670) annoncé à la Photokina de 2008 est arrivé l’année suivante en France et au compte-gouttes.

C’est un appareil de type folding (pliant à soufflet) à visée télémetrique. Il est double format 6×6 et 6×7.

Il fait un petit kilo et une fois replié, il est transportable facilement au tour du cou ou en bandoulière.

La focal est fixe; c’est un Heliar 80mm f/3,5 très piqué, la mise au point manuelle (90cm- infini) se fait par télémètre comme sur les Leica. La bague de mise au point est extrêmement douce à manipuler.

Le viseur est très clair avec les cadres 6×6 ou 6×7 et une correction de parallaxe.

L’obturateur électronique fonctionne du 1/500 à 4 sec. Quasiment inaudible!

La cellule est très performante même en situation de contre jour ou de ciel très lumineux.

Cet appareil est pour moi la meilleure solution pour pratiquer la photographie moyen format.  Sa taille réduite et son obturateur ultra discret ont étaient des atouts très séduisants.

C’est aussi à mon sens une bonne alternative au Mamiya 7 bien que ce dernier a la possibilité de changer d’optique.

Voila maintenant 2 ans que j’ai en ma possession ce BESSA III et c’est l’appareil photo argentique que je préfère utiliser.

Voici quelques exemples de photos:

Shares

2 Responses to 2 ans avec un BESSA III

  1. […] avec un appareil argentique moyen format : le Fuji GF 670 et il y a environ un an le  GF 670 W (Voigtlander Bessa III 667 sous nos […]

  2. […] durée de mes vacances. Il a été mon principal appareil photo, accompagné biensur de mon fidèle Bessa III 667 (Fuji GF670).  Des vacances sous le signe Fuji […]

Laisser un commentaire