Vous vous êtes sûrement déjà posés les questions suivantes: « quel objectif choisir pour mon appareil ?», « dois-je prendre un zoom ou une focale fixe ? ». Vous vous êtes interrogés sur la taille du capteur de votre appareil photo et vous êtes heurtés au mystère du « crop factor ». Vous vous êtes posés un tas de questions sur quel matériel choisir pour vos vacances, pour prendre vos enfants en photo, pour vos soirées ou pour vos balades en ville ou en montagne.
Dans cet article, je vais essayer de vous donner quelques informations et astuces qui vont peut être permettre de répondre à vos questions et de faire le bon choix en fonction de vos envies et vos besoins.
Il ne sera pas question ici de faire un comparatif entre les appareils photos disponibles sur le marché mais bien de vous donner des informations relatives au fonctionnement d’un appareil photo et de son objectif, les deux points essentiels pour bien choisir son matériel.

Nous verrons, tout d’abord, qu’il est important de savoir quelles sont les catégories d’appareil photo disponible et leur applications sur le terrain. Nous verrons aussi comment fonctionne un capteur afin de choisir en toute connaissance de cause votre appareil.

Ensuite, nous parlerons des objectifs et je vous donnerai quelques astuces pour bien comprendre comment lire les inscriptions qui y sont gravées et savoir à quoi elles correspondent. Nous ferons le tour des caractéristiques de ces objectifs et essaierons de mieux comprendre “les équivalents 35mm“ et les différences entre ces objectifs dits équivalents.

Enfin, je ferai un petit mix entre les appareils et les objectifs et imaginer les combinaisons qui peuvent couvrir vos besoins en photographie.

 

1/ Bien choisir son appareil photo

Quand on veut s’équiper pour la première fois ou renouveler son matériel, il faut se poser ces questions:

Quel type de photos je veux prendre ? (portraits, paysage, familles, sport…)
Que vais-je faire de mes photos ? Vont-elles rester sur mon ordinateur? Je les mets sur le web? Je vais les regarder sur ma tablette ou ma télé? Je les imprime en 10x15cm ou sur un livre? Je fais de très grands tirages …
Ai-je le courage de porter plusieurs kilos de matériel sur mes épaules ou pas?

Pour répondre à ces questions, il faut regarder ce que nous proposent les constructeurs et comment sont catégorisés les appareils photos.

Les catégories d’appareils photos:

-Les compacts:
Comme intitulés, ce sont des appareils de petite taille à des prix, souvent, très abordables mais avec une qualité d’image très variable selon les modèles. Dans la majorité des cas, ils sont équipés de zoom de 3x à 10x. Ils peuvent être tout automatiques ou orientés « expert » avec de nombreux réglages. Ils peuvent êtres étanches ou bilng-bling avec des couleurs. Vous l’aurez compris, il y en a vraiment pour tous les goûts. Le champion incontesté de cette catégorie est le Smartphone qui est , de nos jours, le compact le plus utilisé.

apns

Il y a aussi une sous catégorie que j’appelle les gros compacts, plus souvent appelés bridge ou super zoom. Ce sont des appareils qui ont les caractéristiques des compacts avec une taille équivalente aux reflex. Ces « gros compacts » sont équipés de petit capteur ce qui permet de proposer des zooms jusqu’a 50x (probablement le seul avantage de ces appareils).

fujifilm-x-s1-zoom-26x-face-620px

Il faudra choisir un compact quand:

-Vous ne voulez pas vous encombrer (dans la plupart des cas votre smartphone fera l’affaire ).
-Vous n’avez pas de smartphone.
-Vous voulez avoir la possibilité de zoomer.
-vous ne voulez pas vous poser de question technique.
Les compacts sont à l’aise dans la plupart des situations où l’éclairage est suffisamment présent.

-Les hybrides:
ce sont des appareils compacts avec des objectifs interchangeables. lls sont le plus souvent équipés de capteurs plus ou moins grands identiques aux reflex. Il y en a, là aussi, pour tous les goûts, dont certain modèles très « pros » qui n’ont rien à envier aux reflex en termes de qualité d’images et d’utilisation. Aujourd’hui, certains ont même un viseur électronique qui s’approche de la sensation de la visée reflex.

6616083

Il faudra choisir un hybride quand:

-Votre compact ne vous suffit plus.
-Vous voulez la qualité d’un reflex mais en plus petit.
-Votre pratique photographique est plus sérieuse (vous êtes ce que l’on appelle un amateur averti).

Les hybrides sont à l’aise dans toutes les situations même les plus difficiles; certains modèles ont la même taille que certains compacts.

-Les reflex:
Comme ils le laissent sous entendre, ces appareils possèdent un miroir entre l’objectif et le capteur. Ce miroir, via un prisme situé sur le dessus de l’appareil, permet d’avoir une visée optique très confortable. Il y a des reflex de toutes tailles mais souvent plus grands et plus lourds que les hybrides. Leur grande taille est dûe notamment à la chambre reflex qui prend beaucoup de place. Les reflex sont dans la majorité des cas des appareils professionnels très robustes à la qualité d’images et d’utilisation optimales dans toutes les situations, et ce, grâce notamment au très grand choix d’objectifs.

Canon_EOS-1DX_350px

Il faudra choisir un reflex quand:

-Vous avez besoin d’un appareil robuste
-Vous voulez faire des images dans des conditions difficiles (froid , pluie, poussière, nuit…)
-Vous avez de bonnes connaissances en technique photographique
-Vous voulez faire des photos sportives ou animalières (grand choix d’objectif)

Même si de nos jours il existe des reflex entrée de gamme bon marché, ils sont réservés à un public averti capable d’exploiter au maximum les possibilités de l’appareil.

-Les compacts à grand capteur:
Ils se comptent sur les doigts d’une main mais ont le mérite d’être là. Compacts et performants, ces nouveaux venus sont à mi chemin entre les compacts et les hybrides, la possibilité de changer d’objectif en moins. Ces appareils sont idéaux pour une qualité d’image optimale dans un format très compact.

pic_01

Les capteurs

Si la taille de l’appareil peut être anecdotique, il faut maintenant prendre en compte la taille du capteur avec plus de sérieux. En effet, Il y a de nombreuses tailles de capteurs, chacune avec leur lots d’avantages et inconvénients.

-Les petits capteurs:
Leurs tailles varient entre 1/2.5 pouce à 1 pouce de diagonale. Ce sont des capteurs que l’on retrouve dans les smartphones et les compacts. Pour les plus grands, mesurant 1 pouce, ils se trouvent dans des compacts haut de gamme. L’avantage de ces capteurs est biensur leur petite taille qui permet de faire de tout petits objectifs et donc de petits appareils. L’inconvénient, contre toute attente, c’est aussi leur taille. En effet, les petits capteurs ont plus de difficultés à capter la lumière (très petits pixels) et ont du mal à proposer de belles images en faible luminosité. Les smartphones en sont un bel exemple avec des photos en intérieur ou de nuit de qualité très moyenne voire mauvaise.

-Les grands capteurs:
Le plus connu étant le « full frame » il correspond à la taille de nos bonnes veilles pellicules de 36×24 mm de coté. Le plus répandu étant le « APS-C » environ 23x15mm (selon les constructeur). Enfin, le plus petit est le 4/3 17x13mm. Le plus souvent, ces capteurs sont utilisés dans les reflex et les appareils hybrides. L’avantage de ces capteurs est biensûr leur capacité à mieux recevoir la lumière (grâce aux “pixels“ plus gros) et à délivrer de très belles images très détaillées même en basse lumière. L’inconvénient principal de ces capteurs est la difficulté à construire de petits objectifs.

les-capteurs

Avec toutes ces informations, vous vous rendez compte qu’avoir un très grand capteur est bien mieux pour une qualité d’image optimale mais, avec tout la bonne volonté des ingénieurs et la technologie actuelle, il vous faudra faire des concessions; il est impossible d’avoir ce capteur dans un appareil qui tient dans la poche. Dans l’absolu, vous allez me dire qu’il faudrait choisir un appareil avec le plus grand des petits capteurs (1 pouce) ou le plus petit des grands capteurs (4/3). J’ai envie de vous répondre: « oui éventuellement ».

Aujourd’hui, Sony et Canon proposent un compact avec un capteur 1 pouce très intéressant qualitativement. (GX7 , RX100)
Panasonic propose probablement le plus petit hybride du moment avec un capteur 4/3 (GM1)

Les Megapixels: Faut il en avoir le maximum?
Oui, si vous avez l’habitude de faire de très très grands tirages et encore que… De manière optimale, pour une impression de 10x15cm, un capteur 3Mpx sera suffisant. Pour du 30×40, 16Mpx c’est très bien et vous avez encore de la marge pour recarder vos photos. Sachant que vous ne regardez pas un tirage 10×15 et une affiche à la même distance, une grosse résolution ne sera finalement pas tellement plus utile pour les très grandes impressions que l’on regarde à plus d’un mètre (> 30×40). Un bon exemple avec les affiches géantes Apple « Photo prise avec un iPhone 6 »

27048_la-campagne-photographie-avec-l-iphone-6-debarque-en-france

Si vous ne tirez jamais vos photos et bien 3Mpx recouvre le format HD de votre ordinateur , TV , tablette, smartphone, donc encore une fois, ce n’est pas très important d’avoir une grande résolution. Et puis de toute façon, les capteurs de 3Mpx, cela n’existe plus…

La taille du capteur: Ça change quoi sur mon image ?
Comme je le disais plus haut, les grands capteurs ont la capacité de mieux capter la lumière grâce à leurs “pixels“ plus grands. Plus concrètement, ces pixels sont en réalité des photosites (petite diode qui permet de traduire l’intensité lumineuse en un courant électrique).
Plus ces photosites sont grands, plus ils captent de lumière et plus le signal électrique est fort.

Pour être plus concret, prenons deux capteurs de 20Mpx: un grand et un petit (x10 plus petit).

Le grand capteur étant 10x plus grand, il a, de fait, des photosites (pixel) 10x plus grands et donc qui captent 10x plus de lumière que le petit; un peu comme un grand et un petit seau d’eau qui se rempliraient sous la pluie.

Grossièrement, comment ça se passe? La lumière est captée par un photosite, qui la transforme en signal électrique composé, malheureusement systématiquement, de parasites (bruit).

base-capteur

Maintenant, pour une lumière donnée d’une valeur 100, je règle mon appareil photo à 1/250 à 200 iso. Ici, le photosite du grand capteur va traduire la lumière en signal électrique avec son bruit 100/1 (signal de 100 et bruit de 1 ), il n y a rien de scientifique ici, ce sont des valeurs arbitraires pour la démonstration.
Pour le petit capteur c’est pareil, la lumière émise a une valeur de 100 mais comme il est 10x plus petit, il reçoit 10x moins de lumière et donc crée un signal électrique 10x fois moins important 10/1 (signal 10 et bruit toujours 1)

capteur

pour que l’exposition soit correcte, 1/250 à 200 iso, le petit capteur va devoir amplifier le signal par 10 et par conséquent, son bruit par 10. On a donc pour une même exposition, un rapport signal bruit de 100/10.ampli

A travers cette démonstration, on comprend que plus la densité de pixels est importante, plus les photosites sont petits et plus ils ont de difficultés à capter la lumière. Par conséquent, ils génèrent beaucoup de bruit notamment en condition d’éclairage difficile.
Je pourrais m’étendre sur la provenance de ce bruit et sur la dynamique des capteurs mais c’est un peu plus technique.

Pour résumer, l’appareil photo idéal doit avoir:
-Un grand capteur (mais pas trop car ça prend de la place et ça fait un gros appareil photo ou de très gros objectifs)
-Peu de megapixels pour une image optimale.

Maintenant que vous êtes incollables sur les catégories d’appareils photos et leur capteurs, vous savez comment choisir l’appareil photo qui vous va. Aujourd’hui, les constructeurs proposent tout un tas de modèles qui sauront couvrir vos besoins, du compact pro au reflex pour débutant. Cependant, il faudra prendre en compte encore un élément essentiel sans quoi un appareil photo ne serait pas un appareil photo, c’est bien évidemment l’objectif.

2/ Bien choisir ses objectifs

Avec tous les objectifs et les caractéristiques, c’est parfois difficile de s’y retrouver. Que se soit pour un compact, un hybride ou un reflex, comment savoir quel objectif va vous convenir, quelle image va t-il produire, dans quelles conditions allez-vous pouvoir l’utiliser. Les inscriptions sur les objectifs 18-55mm f/3.5-5.6 ou 24-70mm f/4, ça veut dire quoi ?

Longueur de Focale et angle de champ

Pour bien comprendre quel sont les types d’objectifs, il faut comprendre ce qu’est une focale.
La focale permet de savoir dans quel mesure votre image va être agrandie ou réduite par rapport à votre point de vue. La longueur de focale est donnée en millimètres, cette longueur correspond très grossièrement à la distance du milieu de l’objectif au capteur. Pour avoir un fort grossissement de l’image, il faut une focale plutôt longue (téléobjectif 70mm et plus), et pour une réduction de l’image il faut une focale plutôt courte (grand angle 35mm et moins). Ce sont des valeurs standardisées données pour un appareil full frame (24×36).
Si la focale peut nous donner une idée de l’image qui sera produite, elle ne correspond pas toujours selon les appareils photos. Un 50mm sur un appareil 24×36 et un 50mm sur un capteur plus petit comme le 4/3 aura un grossissement d’image très différent.

crop

Pour une même focale l’angle de champ est différent selon la taille du capteur .

« Pourquoi ? »
C’est très simple, c’est ce qu’on appelle le « Crop factor » un capteur 24×36 a une diagonale deux fois plus grande qu’un capteur 4/3. L’image projetée sur ce petit capteur ne sera pas complète et sera recardée « crop » . Pour avoir une image qui correspond sur les deux capteurs, il faudrait réduire la focale du petit capteur par 2, soit pour un 50mm sur un 24×36 il faudra un 25mm sur un 4/3.

«Alors l’angle de champ qu’est-ce que c’est ?»

L’angle de champ est directement lié à la longueur de focale mais aussi à la diagonale de l’image ou diagonale du capteur. Une focale longue aura un angle de champ étroit et une focale courte aura un angle de champ plus grand. Contrairement à la focale seule, l’angle de champ produira toujours la même image peu importe la taille du capteur.

angledechamp

Valeurs pour un capteur 24×36

L’angle de champ donne une valeur d’image plus précise et qui ne varie jamais. Un objectif qui a un angle de champ de 46° a une focale de 50mm sur un capteur 24×36 et une focale de 25mm sur un capteur 4/3; on dit alors que le 25mm est un équivalent 50mm en 24×36. C’est bon vous suivez toujours?

angle

Ici l’angle de champ est identique bien que les focales soient différentes. L’image finale sera la même pour les deux objectifs.

Ouverture, diaphragme, F-stop

Un autre point important dans un objectif, c’est le diaphragme. Il a pour utilité principale la gestion de quantité de lumière qui entre dans l’appareil. Les valeurs notées sur l’objectif peuvent aller de f/0,95 a f/64 ou plus. Mais à quoi correspondent ces valeurs?

fstop

On voit que plus le chiffre est petit (f/1,4), plus le diaphragme est ouvert et inversement, plus le chiffre est grand (f/16) plus le diaphragme est fermé. Cette taille de diaphragme a pour conséquence de faire varier la quantité de lumière qui entre dans l’appareil. On aura donc tendance à ouvrir le diaphragme (petite valeur ex f/1,4) pour prendre une photo dans des conditions de faible luminosité. Par ailleurs, de la même manière qu’on modifiera la vitesse d’obturation ou la vitesse iso, on pourra modifier les f-stop pour régler son exposition.

L’autre conséquence de cette ouverture de diaphragme, c’est la variation de la profondeur de champ (netteté et flou d’arrière plan et premier plan). Plus le diaphragme est ouvert, plus la profondeur de champ est petite, et plus le diaphragme est fermé, plus la profondeur de champ est grande.

champ

En résumé, iI faudra donc choisir un objectif lumineux (f/1.4 ou 2.8) pour faire les photos en faible luminosité ou pour avoir des fond flous.

«Mais alors pourquoi dit-on que les full frame (capteur 24×36) ont des profondeurs de champ plus petites et plus de flous d’arrière plan?
Pourquoi à f/2,8 mon compact ne fait pas des flous comme sur un reflex lui aussi réglé à f/2,8?»

C’est facile, le petit “f“ devant la valeur f/2,8 signifie « focale » et on remarque que si on fait le petit calcul:
Focale / 2,8 = diamètre du diaphragme.

Comme évoqué plus haut, la taille du diaphragme modifie la profondeur de champ. Maintenant, faisons deux calculs avec deux objectifs qui ont le même angle de champ, sur un reflex et sur un compact.
Rappelez vous, qui dit même angle de champ, dit même cadrage.

Deux exemples:
1) Un 50mm f/2,8 angle de champ de 47° (pour le reflex full frame 24×36)
50mm/2,8= 17,8mm

grandiaf

Pour l’objectif 50mm f/2,8 de notre full frame le diaphragme a un diamètre de 17,8 mm

2) Un 6 mm f/2,8 angle de champ de 47° (pour un compact 1/2,3“ 4,6×6)
6mm/2,8= 2,1mm

petitdiaf

Pour l’objectif 6mm f/2,8 de notre compact le diaphragme a un diamètre de 2,1 mm

Comme on dit: « y’a pas photo! ». Notre compact n’aura pas la même profondeur de champ et probablement aucun flou d’arrière plan.

Pour avoir le même diamètre de diaphragme sur notre 50mm il faudrait une valeur de f/22 !!

La seule solution pour avoir des petites profondeurs de champ sur un petit capteur, c’est d’augmenter la focale, ce qui a pour conséquence de modifier l’angle de champ et le cadrage. En faisant le calcul à l’envers, il faudra un équivalent de 400mm pour que notre compact ait la même profondeur de champ. Autant vous dire qu’il faudra se mettre à l’autre bout du jardin pour tirer le portrait de mamie.

Vous aurez compris qu’il y quelques conversions à faire pour imaginer les images produites par chacun des appareils et leurs objectifs. On pourrait aller plus loin en convertissant aussi les f-stop des objectifs pour s’illustrer les profondeurs de champ.
Par exemple, quand vous voyez les caractéristiques d’un objectif où il est inscrit : objectif pour micro 4/3 24mm f/2,8 (50mm équivalent 24×36), vous vous dites, « super un 50mm f/2,8 c’est cool! » Dans les faits, vous aurez plutôt quelque chose comme un 50mm f/5,6 et là c’est moins classe.
Attention je parle bien d’équivalent en profondeurs de champ, il n’y a pas de différence sur la quantité de lumière.

Catégories d’objectifs

Les focales fixes:
Ce sont des objectifs comme leur non l’indique à focale fixe. Du grand angle au téléobjectif, il sont pour la plupart très lumineux (f/1,4 ou moins) et du fait de leur fabrication simple, ils délivrent des images très détaillées et nettes. Il faudra se déplacer ou changer d’objectif pour faire ces cadrages. Les plus célèbres sont: le 50mm, le 80mm pour les portraits et 24mm ou moins pour les paysages.

Which-Nikon-Prime-Lens-to-Buy-First-650x2861-620x400

Les zooms:
Plus populaires et polyvalents, ils ont un grossissement de 3x a 50x et permettent de réduire le nombre d’objectifs dans son sac. L’inconvénient, c’est qu’ils délivrent une qualité d’image souvent très variable selon les focales et sont moins lumineux. Par exemple, un 18-55mm f/3,5-5.6 proposera une ouverture maximale de f/3,5 à 18mm et de f/5,6 à 55mm, quand certains proposent la même ouverture à toutes les focales comme un 24-70mm f/4.
Les zooms peuvent être grand angle, standard, ou télé.

zoom

Les objectif spéciaux:
Il existe une gamme d’objectifs spéciaux qui sont utilisés pour des photos créatives ou techniques. Ces objectifs sont des focales fixes.
Pour les plus connus et les plus utilisés, il y a les fish-eyes. Ce sont des objectifs très grand angle avec un angle de champ qui peut atteindre 180° et qui produit une image déformée comme si on regardait son reflet dans une sphère. Certains de ces objectifs produisent même une image complètement circulaire.

fisheye

Il y a ensuite les objectifs tilt-shift, eux aussi bien connus pour les effets miniatures qu’ils produisent. Ces objectifs sont aussi très utilisés en architecture et pour les photos d’objets. En effet, les objectifs tilt-shift permettent de modifier la position de la profondeur de champ mais aussi de modifier les perspectives. Je ne rentre pas trop dans les détails mais ces objectifs tilt-shift sont très difficiles à utiliser et reprennent en partie les mouvements que l’on peut faire avec une chambre photographique.

canontsnew

Pour résumer tout ça, l’objectif est la pièce maitresse de votre appareil et c’est pour moi ce que je choisis avant même l’appareil. Il est important de savoir quelle image peut vous produire cet objectif et dans quelle situation vous allez l’utiliser. Plusieurs solutions s’offrent à vous et il faudra bien évidement faire un choix bien réfléchi pour avoir un matériel polyvalent. Certains appareils photos sont très performants mais ont une gamme d’objectifs très réduite et ne permettent pas d’en profiter au maximum.

Quelques combinaisons appareils photos et objectifs

Il n’est pas question ici de vous proposer un modèle en particulier mais de combiner les catégories d’appareils et d’objectifs et de vous aider à trouver l’équivalent sur le marché.

Voici quelques combinaisons qui peuvent faire votre bonheur en fonction de vos besoins:

Pour faire des portraits: il faut choisir de préférence une focale longue supérieure à 50mm avec une ouverture d’au moins f/2,8 et s’orienter ensuite sur appareil à grand capteur pour de beaux flous d’arrière plan.
Pour des photos de sport ou des photos animalières: il est conseillé de prendre une focale très longue 200 mm ou plus. Il sera plus judicieux de choisir quelque chose de compact et léger et de s’orienter vers un appareil à capteur plus petit avec un crop factor de 1,5x ou 2x.
Pour des paysages ou de l’architecture: il faut un objectif d’au moins 24mm et là le choix est vaste car tous les appareils sont capables de se débrouiller dans cette situation. Si ce n’est que les compacts ne disposent pas de très grand angle (inférieur a 24mm).
Pour la photographie de rue: selon vos envies et votre pratique, une focale “standard“ entre 28mm et 50mm, est envisageable. Un appareil discret et compact est aussi bienvenu.
Pour les photos de nuit et en condition difficile: un objectif lumineux d’au moins f/2,8 voir f/1,4 et une focale adaptée à vos besoins selon que vous photographiez un concert, du sport en salle, une soirée et bien d’autres ambiances peu lumineuses. Pour l’appareil, privilégiez un capteur capable de délivrer de bonnes images en faible luminosité comme des capteurs full-frame.

Le choix des objectifs proposés dans ces catégories de prises de vue (portraits, paysages, sport,…) est standardisé mais il ne faut pas se cantonner aux classiques. Rien ne vous empêche d’utiliser un grand angle pour un portrait ou un téléobjectif pour un paysage, bien au contraire. Lâchez -vous!

Shares

Laisser un commentaire