La beauté du Daguerréotype usé. | Mode Bulb

La beauté du Daguerréotype usé.

Le Daguerréotype est un paradoxe : alors qu’il est le plus fragile de tous les supports photographiques, il n’est pas rare d’en trouver des vieux de plus d’un siècle et demi, dans un parfait état de préservation.
D’autres, hélas, sont dans des piteux états: les portraits sont estompés et sans contraste, la surface est rayée ou tachée, des zones d’oxydation sont apparentes. Malgré tout, ce sont aussi ces imperfections qui font le charme de ces veilles photos.
Les plaques détériorées présentées ici ont été créés au 19e siècle par le photographe américain Matthew Brady , qui est surtout connu pour les images de la guerre civile, des portraits de célébrités, mais aussi considéré comme le «père du photojournalisme. »

VIA

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.