La famille X-Premium de Fuji s’agrandit progressivement avec l’arrivée du X-M1, petit frère du X-E2. Toujours dans un design rétro, ce petit boitier reprend la plupart des caractéristiques du X-E1, comme l’excellant capteur APS-C X-Trans de 16 Mpix, dans un boitier plus compact et plus abordable. Il est vendu en kit avec un nouveau zoom standard de 16-50mm tout en plastique. Le X-M1 est le premier de la gamme X-Premium à ne pas posséder de viseur. En compensation, il est équipé d’un écran orientable sur 180°.  Alors, ce Fuji plus petit et moins cher est-il moins bon que le reste de la gamme ?

 

Spécificités :

  • Le X-M1 est une miniaturisation du X-E1 et reprend un très grand nombre de caractéristiques de ce dernier.
  • Quelques points sont à retenir :
  • Capteur APS-C 16,3 millions de pixel X-trans (sans détection de phase)
  • Écran 3“ orientable sur 180°
  • Connectivité Wi-Fi

Design :

Fujifilm continue sur sa lancée et propose encore une fois une formule gagnante. Toujours aussi charmant, il répand les lignes de ses aînés.

 X-M1-104 X-M1-102 X-M1-105 X-M1-101

Prise en main et ergonomie :

Le X-M1 abandonne son viseur au profit d’un écran orientable.  Ce dernier offre des possibilités de prise vue plus importante comme des cadrages au ras du sol, au-dessus d’une foule ou bien des prises de vue plus discrètes avec une visée poitrine. Du côté des boutons, un déclencheur vidéo a fait son apparition. La roue de sélection de mode de prise de vue est plus étoffée avec des modes automatiques Sr+, Adv, Sp peu clairs sur leurs fonctions. Des modes scènes, Paysage, Portrait, Sport ont aussi fai leur apparition pour le plus grand plaisir des amateurs. J’aurais préféré avoir un bouton pour bloquer l’exposition plutôt que tous ces modes automatiques finalement peu utilisés même par les moins expérimentés. Il reste la touche Q pour l’accès rapide au menu.

Dans l’ensemble, la prise en main est plutôt bonne malgré sa taille. Avec le zoom 16-50mm du kit, il tient bien en main. Malheureusement, ce dernier ne possède pas la très pratique bague de diaphragme comme sur les autres optiques Fujinon. Toutes les commandes se font donc de main droite avec un petit bémol sur la petite roue placée à la verticale qui n’est pas très pratique.

 X-M1-106 X-M1-107 X-M1-103

Performances et qualité d’images :

J’ai pu utiliser le X-M1 seulement avec le 16-50mm du Kit de base. Je n’ai donc pas pu vraiment comparer avec le X-E1, avec lequel j’ai pu utiliser l’ensemble des objectifs disponibles à ce moment là. Cependant, j’ai pu me faire une idée sur la qualité du 16-50mm par rapport au 18-55mm.

Tout d’abord, en ce qui concerne la qualité d’image, pas de surprise. Le redoutable capteur X-trans de Fuji fait des merveilles. On retrouve ici les mêmes performances en termes de qualité d’image que sur les autres appareils de la gamme.

Le 16-50mm est tout en plastique et semble fragile y compris la penture. Il propose une ouverture standard de f/3,5 en grand-angle et de f/5,6 à 50 mm et un stabilisateur très efficace. Les lentilles sont quant à elles bien en verre et délivrent une image de qualité qui n’ont rien à envier au 18-55mm.

Pour ce qui est de l’autofocus, ce petit X-M1 est plutôt bon malgré l’absence de détection de phases. Avec le 16-50mm, la mise au point est rapide et précise. Les éléments optiques légers se déplacent vite, pas comme sur le 35mm f/1,4 qui doit déplacer tout le groupe optique et qui ralentit considérablement le temps de mise au point. Bien que la rapidité soit accrue par rapport à ce que j’ai connu avec le X-E1, la performance de l’autofocus est encore en dessous de ce qui se fait avec les hybrides micro4/3.

 

Conclusion :

Avec le petit dernier de la famille, Fuji a fait l’impasse sur le viseur et sur quelques fonctions expert bien pratiques, au profit d’un écran articulé . En effet, on délaisse le blocage d’exposition au profit de modes automatiques pas toujours très pertinents, même pour un novice. Malgré cela, le X-M1 a de quoi séduire! Dans un format plutôt compact, on retrouve les qualités d’images des meilleurs reflex  du marché. En plus d’un look qui en séduira plus d’un, il se verra être un redoutable compagnon pour les vacances ou pour les sorties légères. Son tarif d’environ 700€ le place quand même dans le haut de la gamme amateur. Peut être faudra t-il se tourné vers le X-A1 pour les moins fortunés.

La Note MoBu
Les plus:

  • -Poids/compacité.
  • -Qualité d’image.
  • -16-50mm très performant
Les Moins:

  • -Modes automatiques trop présents.
  • -AF pas encore à la hauteur de la concurrence.
  • -Batterie un peu juste
  • -Qualité de fabrication du 16-50mm

Le X-M1 en images

 

 

 

Shares

Laisser un commentaire